CLUB DE LECTURA | “Mujeres, francofonía y premios”

 Inicio: 05/03/2018
 Fin: 05/03/2018
 Ciudad: Valencia

Lugar

Institut français – La Médiathèque

Hora

19:30h

Precio

Entrada libre para los socios de La Médiathèque
Aforo limitado: reservas llamando al 96 315 45 81

Club de lectura de La Médiathèque
“Mujeres, francofonía y premios”
animado por Bruno Laurent

En marzo, abrimos nuestros horizontes literarios hacía los países francófonos y, con motivo del Día de la Mujer el 8 de marzo, ¡celebramos las novelas premiadas de escritoras francófonas!

Si a menudo te encuentras en alguna de estas situaciones:
Madame Bovary se mete en la cama junto a ti.
El extranjero te espera en el vestíbulo.
Makine deambula por tu jardín.
Fred Vargas baja contigo por las escaleras y patatras…
Etc, etc.
Si, de la mañana a la tarde, aquí o allí, tus lecturas hacen que la vida tenga sentido…

¡No te encuentras solo! ¡Leer en francés no es un placer que se viva en soledad!
Ven a intercambiar, compartir, debatir y dar tu opinión sobre tus lecturas con otros apasionados de la literatura.

Libros seleccionados

Natacha APPANAH (Île Maurice) Le dernier frère
L’Olivier, 2007

Le 26 décembre 1940, l’Atlantic accoste à Port-Louis. A son bord, quelque 1.500 juifs, refoulés de Palestine et déportés à l’île Maurice, colonie britannique. Raj, 10 ans, ignore tout du monde et des tragédies qui s’y déroulent. Au soir de sa vie, il est rattrapé par le souvenir de ces événements qui l’ont marqué au fer rouge.

Prix du roman Fnac 2007
Prix des lecteurs de L’Express 2008

Béatrix BECK (Belgique) La décharge
Le Sagittaire, 1979

Noémie, fruste, surdouée, attachante, dévergondée, rédige son autobiographie sous la direction de son institutrice et leurs conceptions littéraires s’affrontent…

Prix Goncourt 1952 pour “Léon Morin prêtre”

jeanne benameur

Jeanne BENAMEUR (Algérie) Profanes
Actes Sud, 2013

Chirurgien du coeur à la retraite, le docteur Octave Lassalle a décidé d’organiser le temps qu’il lui reste à vivre. Avec une équipe de quatre accompagnateurs, il découpe ses journées en quartiers, et tente de sauver sa propre vie, comme il le faisait auparavant pour d’autres, autour de la table d’opération, sans le secours d’aucune religion.

Grand prix RTL-Lire 2013

jacqueline harpman

Jacqueline HARPMAN (Belgique) Orlanda
Grasset, 1996

A ce jour, personne n’a pu rentrer dans la conscience d’un autre homme. Pourtant, Aline Berger carresse ce rêve lorsque, assise sur une terrasse, elle voit ce garçon blond commander un café. En route pour le dédoublement !

Prix Médicis 1996

Nancy HUSTON (Canada) Lignes de faille
Actes Sud, 2006

Un demi-siècle d’histoire, de San Francisco à Munich, de Haïfa à Toronto et New York, à travers le regard et le vécu de Sol, Randall, Sadie et Kristina, des enfants de 6 ans dont chacun est le parent du précédent. Une marche à rebours dans le monde actuel, sa barbarie et sa violence.

Prix Femina 2006
Prix roman de Francetélévisions 2006

Nancy HUSTON (Canada) Instruments des ténèbres
Actes Sud, 1996

Un écrivain raconte au présent un tragique fait-divers ancien et relate au passé la brisure de sa vie présente. Un roman sur la création et… son double : l’inspiration.

Prix Goncourt des lycéens 1996
Prix du Livre Inter 1997

Léonora MIANO (Cameroun) Contours du jour qui vient
Plon, 1996

La petite Musango est chassée par ses parents, accusée d’être la cause de leur malheur, suite à la guerre qui a ravagé leur pays, le Mboasu. Enlevée puis vendue par des trafiquants, elle est séquestrée par des proxénètes qui dissimulent leur trafic derrière des activités religieuses. Elle s’enfuit. Durant son périple, elle s’adresse en imagination à sa mère.

Prix Goncourt des lycéens 2006

Léonora MIANO (Cameroun) La saison de l’ombre
Grasset, 2013

Afrique subsaharienne. Les fils aînés du clan Mulongo ont disparu. Au cours d’une quête initiatique réelle et dangereuse, les émissaires du clan vont comprendre que leurs voisins, les Bwele, sont responsables de cette disparition. Un roman sur le sujet sensible de la traite négrière et de la complicité d’Africains ligués contre leurs semblables.

Grand prix du roman métis 2013
Prix Femina 2013

scholastique mukasonga

Scholastique MUKASONGA (Rwanda) Notre-Dame-du-Nil
Gallimard, 2012

Au Rwanda, un lycée perché sur la crête Congo-Nil réunit des jeunes filles dont les familles espèrent qu’elles parviendront vierges au mariage négocié pour elles dans l’intérêt du lignage. Prélude au génocide, le huis clos, où doivent vivre des lycéennes encerclées par les nervis du pouvoir hutu, fonctionne comme un microcosme existentiel.

Prix Renaudot 2012
Prix Océans 2012

Amélie NOTHOMB (Belgique) Stupeur et tremblements
Albin Michel, 1999

Le harcèlement moral dans une entreprise japonaise. Descente aux enfers, analyse impitoyable de la mentalité japonaise de ses codes et de son sens de l’honneur, de la condition de la femme, des relations maître-esclave, plongée dans le monde du travail…

Prix de l’Académie française 1999

shan sa

Shan SA (Chine) Les quatre vies du saule
Grasset, 1999

Ce roman se déploie en quatre époques et fait vivre deux âmes qui se cherchent. D’abord dans la Chine féodale du XVe siècle, puis à la fin du temps des seigneurs, sous la Révolution culturelle. Enfin, l’épilogue montre la modernité de la Chine, éternelle et jamais changée. Une traversée de l’histoire en forme de fable poétique.

Prix Cazes 2000

shan sa

Shan SA (Chine) Porte de la paix céleste
Rocher, 1997

Ayamei et Zhao sont deux enfants de la Chine moderne. Elle fait partie de l’insurrection étudiante et sa tête est mise à prix. Lui, fils de paysans, est chargé de retrouver la criminelle. Inlassablement, il suit sa piste ; son acharnement est à la mesure de sa foi dans le régime : aveugle et sans limites.

Prix Goncourt du premier roman 1997

Kim THÚY (Québec-Vietnam) Ru
Liana Levi, 2010

Ce premier roman, d’inspiration autobiographique, est une évocation nostalgique du Vietnam de la seconde moitié du XXe siècle. Une Vietnamienne quitte Saigon après l’arrivée des communistes. Après une période d’internement en Malaisie, elle s’exile au Québec et découvre lors d’un voyage dans son pays natal qu’elle y est devenue une étrangère.

Grand prix RTL-Lire 2010