Cultura

Poésie à la maison

Le défi de la poésie depuis chez soi

En ces temps compliqués, il était important, voire nécessaire de trouver de la beauté et de la poésie là où ne les aurions pas vues normalement, retrouver des plaisirs simples. Le défi “tranches poétiques” allait en ce sens, c’est le nom qu’a trouvé l’équipe de Improbables Librairies, Improbables Bibliothèques pour ce que les anglais appellent book spine poetry contest.

Voir le facebook d’Improbable Librairies, Improbables Bibliothèques.
Simple, créatif, drôle, le principe initial était de sélectionner dans une librairie ou dans une bibliothèque municipale de 3 à 10 livres dont les titres, une fois associés, formeraient un poème en lui même.

Malheureusement dans ces temps de confinement, impossible de se rendre dans ces lieux normalement accessibles à tous, et il a fallu trouver une alternative en fouillant dans sa propre bibliothèque.
Le résultat est souvent surprenant, alliant des oeuvres n’ayant souvent rien à voir les unes avec les autres, mais dont l’association prenait sens dans une poésie surréaliste, à la façon éloignée des cadavres exquis. Une façon aussi de découvrir les bibliothèques de ses ami.es, collègues etc.

La création est encore plus nécessaire dans des moments difficiles, elle est une bulle pour s’évader, partager, se divertir, s’échapper, ou en un mot : pour voyager sans sortir de chez soi.

L’équipe de l’Institut français d’Espagne à Madrid s’est prêté au jeu, et voici les poèmes qui ont été créés pendant cette période.

«L’appel de la route, lointain Istanbul.
Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon.
Vers «une» sobriété heureuse.»
Roxane L.

«La peste, libérées!
Le silence des étoiles , c’est comme ça que je disparais…»
Daravone S.

“Dieu, le temps, les hommes et les anges
toute la terre qui nous possède
le renard était déjà le chasseur
n’oublie pas les chevaux écumants du passé.”
Pascal P.

“Quelques pas de solitude, en douce,
En attendant Buckowski.”
Dominique B.

“Rose Royal, mon ennemi intérieur,
Enfermé.e de force,
Au fer rouge.”
Dom B.

“Envie et gratitude,
De l’intime, loin du bruyant Amour; Rien n’est plus secret qu’une existence féminine.”
Alicia N.

» Je te regarde,
Ma vie.
Semblable, différent?
Grand, Petit?
Un arc-en-ciel sur l’oasis…»
Cécile B.

“Vies minuscules 
Nourritures affectives 
La musique du hasard
Martin Parr”
Catherine L.

“Nuit-d’ambre
Stupeur et tremblements
Haï… Maudit karma !Le Roi se meurt.”
Christine J.

“Quelques pas dans les pas d’un ange
Entrez dans la danse ! 
Plaidoyer pour l’altruisme.
Sérénité ?”
Christine J.

«Remonter l’Orénoque, 
Ce coeur changeant, 
Avant la nuit, 
Un monde flamboyant, 
La vie devant soi» 
Paloma R.

“Rue des voleurs,
Les dėsoeuvrés, le philosophe ignorant, les funambules
Et les chiens se taisaient
Le chant du monde”
Therese R.

“Du côté de Castel Rock
Notre prison est un royaume
Dans les forêts de Sibérie
L’amour dure trois ans
En attendant Bojangles”
Brigitte F.

Esta página web utiliza cookies para asegurar que usted obtenga la mejor experiencia. Más información

Close