Club de lectura - 17 de octubre 2016
El premio Renaudot: 90 años!
LIBROS SELECCIONADOS

Louis-Ferdinand CÉLINE
Voyage au bout de la nuit
Denoël, 1932
448 páginas


Resumen: Ecrit à la première personne, le roman de Céline fait défiler une kyrielle de situations et de personnages sous le regard semi-naïf de Bardamu. Ses commentaires dénoncent les horreurs dont il est le témoin, voire la victime : celles de la Grande Guerre et celles des rapports sociaux. Prix Renaudot 1932.

Louis ARAGON
Les beaux quartiers
Denoël, 1936
528 páginas


Resumen: L'histoire de deux frères : le premier devra sa fortune à l'abandon qu'un homme riche lui fait de sa maîtresse, tandis que l'autre devient ouvrier dans une usine. Prix Renaudot 1936.

Roger PEYREFITTE
Les amitiés particulières
J. Vigneau, 1944

448 páginas

Resumen: Ce roman décrit les relations amoureuses de deux jeunes garçons dans un collège de jésuites coupé du monde. Prix Renaudot 1945.

Michel BUTOR
La modification
Minuit, 1957
240 páginas


Resumen: Le temps d'un voyage en train de Paris à Rome, un homme fait le point sur sa vie. A 45 ans, il s'apprête à faire venir à Paris, Cécile, sa jeune maîtresse, et à quitter pour elle sa femme et ses enfants. Sur un coup de tête il a décidé de rejoindre Cécile à Rome le temps d'un week-end. Prix Renaudot 1957.

Jean-Marie LE CLÉZIO
Le procès verbal
Gallimard, 1963
256 páginas


Resumen: Adam Pollo a jeté sa moto dans la mer et passe pour mort. Ainsi peut-il vivre à sa guise. Peu à peu il quitte son humanité pour devenir l'autre : le paysage, les animaux. Son interlocutrice, c'est Michèle, à qui il confie être écrasé sous le poids de l'existence. Prix Renaudot 1963.

Yambo OUOLOGUEM
Le devoir de violence
Seuil, 1968
320 páginas


Resumen: Ces lettres, parues il y a une trentaine d'années, marque la position de Y. Ouologuem : il s'oppose aux blancs coloniaux mais aussi aux noirs installés dans un rôle d'éternelles vitimes, leur reproche d'avoir cultivé la violence et provoqué leur condition d'esclave avant la colonisation. Il lutte contre les biens pensants, noirs et blancs qui se partagent l'Afrique sur de ronflants discours. Prix Renaudot 1968.

 

Alphonse BOUDARD
Les combattants du petit bonheur
La table ronde, 1977
316 páginas


Resumen: L'histoire d'un jeune garçon indépendant, courageux et passionné, pris dans la tourmente des années 40. Prix Renaudot 1977.
Conrad DETREZ
L’herbe à brûler
Calmann-Lévy, 1978
340 páginas


Resumen: Autobiographie romancée de Conrad Detrez (1937-1985) dans laquelle l'écrivain raconte les péripéties du jeune Conrad depuis un pensionnat catholique belge jusqu'au Brésil déchiré par les mouvements révolutionnaires des années 60. Prix Renaudot 1978.
Annie ERNAUX
La place
Gallimard, 1984
114 páginas


Resumen: Le récit retrace les étapes principales de la vie d'un père passé de la condition de paysan à celle d'ouvrier grâce à la Première Guerre mondiale, puis à celle de petit commerçant, après son mariage, dans la monotonie et la précarité d'une existence sans plaisir et sans éclat. Prix Renaudot 1984.
Christian GIUDICELLI
Station balnéaire
Gallimard, 1986
192 páginas


Resumen:

José, jeune Portugais, homme à tout faire dans un hôtel, prostitué à l'occasion, voudrait conquérir l'Amérique, celle des films, des westerns, pour l'offrir à Marie, la petite bonne. Prix Renaudot 1986.

René DEPESTRE
Hadriana dans tous mes rêves
Gallimard, 1988
195 páginas


Resumen: A Haïti en 1938, le narrateur s'éprend d'une éblouissante mariée zombie morte au moment même de son mariage, pendant le carnaval... Prix Renaudot 1988.
François WEYERGANS
La démence du boxeur
Grasset, 1992
235 páginas


Resumen: Né au début du siècle, Melchior voudrait bien ne pas mourir avant l'an 2000. Il annonce à sa famille qu'il va tourner un film... Prix Renaudot 1992.
Guillaume LE TOUZE
Comme ton père
L’olivier, 1994
224 páginas


Resumen: Dans Comme tu as changé, l'auteur s'attachait à décrire, le temps d'un été, l'amour fou d'un père et d'un fils et la défaillance d'une mère. Avec ce livre-ci, c'est le même thème qui revient, dans un chant à plusieurs voix. Prix Renaudot 1994.
Daniel PICOULY
L’enfant léopard
Grasset, 1999
390 páginas


Resumen: 16 octobre 1793. Avant d'être guillotinée, Marie-Antoinette veut voir le fils dont elle a accouché en 1778 et qu'on lui a enlevé, car il était fils du péché et fils du nègre Zamor. Et c'est tout Paris qui se lance à la recherche de cet enfant souffrant d'une maladie de peau, certains pour préparer la Restauration, et d'autres pour mettre fin à ses jours. Une cavalcade romanesque sous la Terreur. Prix Renaudot 1999.
Philippe CLAUDEL
Les âmes grises
Stock, 2003
284 páginas


Resumen: Durant la Grande Guerre, à côté des milliers d'hommes qui meurent chaque jour, des jeunes enfants, des femmes et des médecins sont assassinés dans l'ombre. Prix Renaudot 2003.
Nina BOURAOUI
Mes mauvaises pensées
Stock, 2005
288 páginas


Resumen: Récit d'une confession, celle de l'auteure qui s'est rendue, pendant trois ans, une fois par semaine chez son psychanalyste : longue déclaration d'amour à la vie, à l'Algérie, à la France, à l'écriture, long travail littéraire empreint d'humanité sur les séparations, les rencontres. Prix Renaudot 2005.
Alain MABANCKOU
Mémoires de porc-épic
Seuil, 2006
228 páginas


Resumen: Deuxième volet d'une trilogie inaugurée par le roman Verre cassé. Histoire d'un porc-épic, chargé par son alter ego humain, un certain Kibandi, d'accomplir, à l'aide de ses piquants, toute une série de meurtres. Prix Renaudot 2006.
Scholastique MUKASONGA
Notre-Dame du Nil
Gallimard, 2012
222 páginas


Resumen: Au Rwanda, un lycée perché sur la crête Congo-Nil réunit des jeunes filles dont les familles espèrent qu'elles parviendront vierges au mariage négocié pour elles dans l'intérêt du lignage. Prélude au génocide, le huis clos, où doivent vivre des lycéennes encerclées par les nervis du pouvoir hutu, fonctionne comme un microcosme existentiel. Prix Renaudot 2012.
Delphine de VIGAN
D’après une histoire vraie
JC Lattès, 2015
478 páginas


Resumen: Récit de la rencontre de l'écrivain avec L., une femme inquiétante, et de la frontière très mince séparant le réel de la fiction. Prix Renaudot 2015.
 
¡APÚNTESE AL PRÓXIMO ENCUENTRO!
 

 

Compartir: