CLUB DE LECTURA de La Médiathèque | "Arrêt sur image: fotografías y fotográfos en la literatura francesa"
Lunes 16/10 a las 19.30H

CLUB DE LECTURA | La Médiathèque
“Arrêt sur image : fotografías y fotográfos en la literatura francesa”


Si a menudo te encuentras en alguna de estas situaciones:
Madame Bovary se mete en la cama junto a ti.
El extranjero te espera en el vestíbulo.
Makine deambula por tu jardín.
Fred Vargas baja contigo por las escaleras y patatras...
Etc, etc.
Si, de la mañana a la tarde, aquí o allí, tus lecturas hacen que la vida tenga sentido…

¡No te encuentras solo! ¡Leer en francés no es un placer que se viva en soledad!
Ven a intercambiar, compartir, debatir y dar tu opinión sobre tus lecturas con otros apasionados de la literatura.

PARA PARTICIPAR:
1. Hazte socio de La Médiathèque.
2. Confirmar tu participación a los responsables de La Médiathèque por correo o llamando al 96 315 45 81.











LIBROS SELECCIONADOS

Anne BEREST Recherche femme parfaite (Grasset, 2015)
Julie, cadre supérieur, et Emilienne, photographe, partagent le même palier. Une nuit, Julie sombre dans une crise de folie et Emilienne découvre que sa voisine souffre d'une dépression cachée à son entourage. Elle décide de comprendre ce mal en partant photographier les femmes parfaites à qui sa nouvelle amie voudrait tant ressembler.

Philippe DELERM Les amoureux de l’Hôtel de ville (Rocher, 1993)
A partir de la photo du baiser de l'Hôtel de Ville de Robert Doisneau, l'auteur met en place l'histoire d'un couple. Un récit dans lequel on retrouve l'obsession de l'enfance qui caractérisait les premiers romans de l'auteur.

Michel DÉON Un souvenir (Gallimard, 1990)
Edouard se souvient d'un amour d'adolescence dans le Sussex, et retourne douloureusement sur les traces d'un passé lointain et lancinant.

Annie DUPEREY Le voile noir (Seuil, 1992)
L'actrice Annie Duperey a exhumé les photos que son père avait prises peu avant sa mort accidentelle et celle de sa femme. Elle en montre une soixantaine en évoquant ses souvenirs d'enfance et d'adolescente.

Marguerite DURAS L’amant (Minuit, 1984)
Indochine française, la narratrice, une jeune Française de quinze ans, s'éprend d'un riche Chinois de douze ans plus âgé qu'elle. Elle souffre de la préférence marquée de sa mère pour son frère. Le récit se déploie autour du fleuve Mékong qu'il faut franchir pour se rendre à l'école à Saïgon. La rupture de la digue qui retient le fleuve menace la maison de famille.

Eugène DURIF L’âme à l’envers (Actes Sud, 2015)
Bernard vient d'être abandonné par Elma, la femme qu'il aime. Il est malheureux, d'autant plus qu'elle passe son temps à lui adresser des messages de regret alors qu'elle est amoureuse d'un autre. Bernard prend le train pour Lyon.

Annie ERNAUX Les années (Gallimard, 2008)
Les années, qui se sont écoulées de la fin de la Deuxième Guerre mondiale à aujourd'hui, sont revisitées par la mémoire d'une femme. Cette autobiographie impersonnelle saisit le changement ininterrompu des choses et des représentations, idées, croyances, lieux communs en circulation dans la société.

Anne-Marie GARAT Chambre noire (Actes Sud, 2008)
De la fin du XIXe siècle à la fin du XXe, le récit entrelacé des vies de personnages dont les visages ont surgi du fond d'un tiroir, sur des photos jaunies. Faux secrets et vrais aveux d'une famille qui se réunit dans les chambres obscures d'une grande maison de Blois, et qui se révèle peu à peu.

Hélène GESTERN Eux sur la photo (Arléa, 2011)
Hélène cherche la vérité sur la mort de sa mère lorqu'elle avait 3 ans. Elle possède deux noms et une photographie la représentant avec deux hommes. Stéphane, un scientifique, reconnaît le père d'Hélène. Ils mènent alors leurs investigations dans les archives familiales.

Emmanuel GUIBERT Le photographe (Dupuis, 2003)
En juillet 1986, Didier Lefèvre réalise sa première mission photographique en accompagnant une équipe de Médecins Sans Frontières en Afghanistan, en plein coeur de la guerre entre Soviétiques et Moudjahidin. En insérant des photographies complétées par ses dessins, E. Guibert raconte cette mission au croisement des destins personnels et de la géopolitique.

Patrick MODIANO Chien de printemps (Seuil, 1993)
Le narrateur n'a pas revu depuis près de trente ans un de ses amis, expatrié. Son souvenir est resté en hibernation, et voilà qu'il ressurgit au début de ce printemps 1992.

Isabelle MONNIN Les gens dans l’enveloppe (Lattès, 2015)
Après avoir acheté un lot de 250 photos d'une famille d'inconnus, l'auteure a décidé d'écrire leurs aventures...

Georges PÉREC W ou le souvenir d’enfance (Denoël, 1975)
Récit croisé, alternant une fiction et un récit autobiographique, en apparence très différents. Les données autobiographiques, et tout particulièrement la catastrophe vécue par Georges Perec, qui a perdu dans son enfance son père tué au combat en 1940 et sa mère déportée à Auschwitz en 1943, éclairent la compréhension de la partie fictionnelle du récit.

Claude SIMON L’herbe (Minuit, 1958)
Ce roman tourne autour des hésitations de Louise. Elle ne sait pas si elle doit quitter son mari pour son amant, si sa vielle tante va mourir, et les dilemmes qu'elle subit en font un personnage déchiré entre ces choix. Les dix jours d'agonie de Marie font prendre conscience à Louise de son incapacité à partir.

Compartir: