RADIO | MADRID VILLES-MONDE

¡ Escucha los podcasts del programa de Radio France-Culture "Villes-Monde" sobre Madrid !

« MADRID VILLES-MONDES »
EN LA RADIO FRANCE CULTURE

Documental en francés de Catherine Guilyardi - Realización:  Christine Diger Sonido: Claire Levasseur
Con el apoyo del Institut Français de Madrid

Domingo 19 enero de 2014, a las 15h
VILLES-MONDES MADRID - Escale 1 : « Madrid,  entre tradition et  irrévérence »


Cap vers l’Espagne et sa capitale… Madrid, la ville des caractères forts, des femmes à la voix éraillée et sensuelle à la fois… Cité accueillante, terre d’immigration intérieure depuis son industrialisation au 19ème siècle. Concentré d’Espagne, Madrid est une ville de contrastes, ni grande ni petite, ni belle ni laide….

La capitale espagnole est austère comme tout centre administratif ; les visages peuvent être sévères, fiers souvent, mais il suffit d’un sourire, un verre à la main, dans un des nombreux bars de Chueca ou Malasaña, et on est ami pour la vie. Madrid surprend.
 
La crise économique est visible et les attentats de la gare d’Atocha sont dans toutes les mémoires mais la mort et la gravité côtoient sans cesse la vie et la jouissance : le flamenco lui va bien…
 

Avec :  - l’actrice Marisa Paredes, égérie d'Almodovar,
           - la danseuse et chorégraphe de flamenco La Tati,
           - Pablo Jimenez Burillo, responsable de la fondation d’art Mapfre,
           - le musicien de fusion jazz-flamenco Jorge Pardo,
           - le couturier Carlos Diez,
           - et l’équipe du Coconut Bar.
 
  
   

 

Domingo 26 de enero de 2014, a las 15h
VILLES-MONDES MADRID - Escale 2 : « Madrid,  ville rebelle »

Cap sur le coeur d'une Madrid libre et rebelle, mais une rebelle qui sait explorer son passé sans oublier l'esprit de fête... Souvent venus d’ailleurs, d’Espagne ou de plus loin, les Madrilènes se sont soulevés plus d’une fois comme un seul homme. La première grande rébellion a été peinte par Goya. Le Dos de Mayo raconte le soulèvement du 2 mai 1808 contre l’occupation napoléonienne. Sur un autre tableau de Goya, exposé au musée du Prado, les combattants affichent des visages fiers avant de mourir : « Viva la Muerte ! » disaient les Castillans.

En 1936la capitale a refusé le coup d’état de Franco. Le siège durera trois ans, le temps de la Guerre civile espagnole. Madrid devient la ville de la Passion républicaine. Le dictateur est mort en 1975 et la démocratie s’est consolidée depuis presque 40 ans. Mais avec la crise, le passé ressurgit et une partie des Madrilènes dénonce le manque de liberté. Le 15 mai 2011, les Indignados ont manifesté contre la rigueur et le système politique dont ils ne veulent plus.  D’un mois de mai à l’autre… Le passé est au centre des préoccupations d’une nouvelle génération d’artistes. Le photographe Alberto de Pedro revient sur la transition violente entre dictature et démocratie dans les années 70 et 80. L’artiste plasticien Fernando Sanchez Castillo interroge la mémoire du franquisme. Touchée par la crise, Madrid n’oublie quand même pas de faire la fête : l’artiste urbain Dosjostas appelle cela le desprendimiento, le détachement. Peu importe demain…


Avec :  - l’artiste plasticien Fernando Sanchez Castillo,
           - le photographe Alberto de Pedro,
           - la journaliste et écrivain Rosa Montero,
              - l’Indigné et musicien Jandro,
           - l’artiste urbain Dos jotas,
           - l’urbaniste Nathalie Knight de Madrid Accueil
           - ... et l’équipe du bar Lo Siguiente

 

Más informaciónFRANCE CULTURE - VILLES-MONDE  Madrid / Escale 2


 

Compartir: