FIRE!!

 Inicio: 07/06/2018
 Fin: 17/06/2018
 Ciudad: Barcelona

Lugar

Teatro IFB – Institut Français Barcelona – Carrer moià 8, 08006

Mostra FIRE!! à l’Institut français de Barcelone.

De 07-06-2018 à 17-06-2018

Pour en savoir plus : http://www.mostrafire.com/

Discours d’Ouverture de la 23ème édition de la Mostra Fire !!

par le Consul Général de France à Barcelone, M. Cyril Piquemal

Institut français de Barcelone

Le 7 juin

¤¤¤

 

C’est une grande fierté que la Mostra Fire !! ait de nouveau choisi, pour sa 23ème édition, l’Institut français comme partenaire. L’Institut entretient la flamme d’une histoire singulière avec Barcelone, marquée par un attachement commun aux idéaux de liberté et d’égalité. Cette tradition, nous la perpétuons avec Fire !!, au service d’un même combat en faveur des droits des personnes lesbiennes, gay, bi et trans.

Vous avez choisi un beau slogan pour cette édition : « c’est ta vie ». Ces mots disent tout. Ils disent le droit des personnes LGBT de vivre leur vie. Non seulement le droit de choisir leur vie – on ne choisit pas toujours qui on est – mais le droit d’être soi, le droit d’être dans cette correspondance intime et totale avec soi-même, sans avoir à se justifier ; sans avoir de compte à rendre sur son orientation sexuelle ou son identité de genre.

On a souvent parlé de droit à la différence. Mais le sens profond de cette passion qui nous attache à l’idéal d’égalité, c’est au moins tout autant le droit à l’indifférence ; c’était la force du Pacte civil de solidarité puis du mariage pour tous, adopté en 2013. Dans ce combat, l’engagement de la France a été sans répit. En 1981, les homosexuels étaient fichés par la police ; l’homosexualité figurait parmi les maladies mentales. La marche a été longue, et les progrès, éclatants.

Pourtant, la vigilance reste, encore et toujours, de mise. L’égalité de droits est proclamée ; mais l’égalité de fait reste une idée neuve. La dignité de tous est affirmée ; mais la dignité reconnue à chacun reste encore à défendre ; la liberté d’être soi est inscrite partout ; mais la liberté de se faire oublier et de devenir invisible à force d’être visible est encore à conquérir.

Voilà pourquoi nous luttons contre toutes les formes de discrimination ; voilà pourquoi nous nous attachons à traquer les manifestations de cette haine, la plus terrible et la plus intransigeante, qu’est la haine ordinaire ; voilà pourquoi nous accompagnons les associations et agissons pour déloger les préjugés dès l’école et l’enfance.

Ce combat, nous ne le gagnerons pas seul, mais en nous épaulant. Nous le gagnerons en affirmant haut et fort que les régressions partout dans le monde sont des défaites qui menacent chacun d’entre nous. Nous le gagnerons en martelant que le relativisme n’a pas sa place lorsqu’il s’agit de ce qu’il y a de plus élémentaire, de plus fondamental, de plus viscéralement intime en l’être humain.

Voilà pourquoi nous sommes ensemble ce soir et pourquoi nous le serons encore à l’avenir. Car ainsi unis, nous donnons tout son sens à la célèbre parole de René Char : « A nous regarder, ils s’habitueront ». Merci./.